Journal 3

/ libre, diy

Cela fait quelques temps que nous n'avons pas donné de nouvelles du karmaMapper; pourtant Daan a bien avancé.

Le karmaMapper en marche !

Le karmaMapper a (enfin) été initié en live lors d'une performance en collaboration avec LOCUST sur le Pavillon Vendôme à Aix en Provence. Ils ont réalisé une projection contemplative ambient / xenopunk / atmosphérique dans laquelle l'image répond au son et le son répond récursivement à l'image. Techniquement, cela a nécessité la mise en place d'un protocole de communication (en OSC) entre Ableton Live et le karmaMapper. Cliquez ici pour visionner des extraits vidéo de la performance.

Daan a également utilisé le karmaMapper dans deux installations artistiques interactives pour son DNSEP.

D'une part, il s'est intéressé au phénomène de décomposition organique et il a imaginé comment ce phénomène pourait se produire dans le domaine numérique. Dans cette œuvre, le spectateur est photographié puis l'image obtenue est enregistrée 60 fois par seconde au format JPEG. Il en résulte une décomposition progressive qui accentue la perte de qualité qu'entraine l'utilisation de cet algorithme de compression couramment utilisée.
Décomposition pourriture JPEG

D'autre part, Daan a proposé une fontaine analogo-numérique dans laquelle un processus numérique contrôle une arrivée d'eau qui s'écoule sur une miniature. Le résultat de l'écoulement contrôle une simulation d'eau virtuelle. Les deux sont superposées sur une fontaine de façon à créer une ambiguité entre ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Pour suivre de plus près l'avancement du karmaMapper, il y a également un nouvel album photo sur FlickR.

Ci-dessous, Daan a rédigé des notes de développement un peu plus détaillées et techniques.

Dispositif analogique

À la façon des projections d'encres liquides des années 70, j'ai commencé à construire un dispositif de captation analogique qui vient compléter la partie logicielle du karmaMapper.
Le dispositif comprend pour l'instant un éclairage LED et une caméra de captation vidéo placés au dessus d'une maquette miniature du support de projection. Des robinets électroniques, contrôlés par une carte Arduino, permettent ensuite au logiciel de faire écouler des liquides sur la miniature. Le but est de capter le comportement physique (réel) de matières pour les reprojeter (virtuellement) en grand.
En tout cas, j'ai envie de pousser ces expérimentations "physico-analogiques" plus loin dans le but de les utiliser en live lors de nos soirées.

Collaboration en vue

Je suis entré en contact avec Bruce Lane, un VJ qui code également un logiciel de projections vidéo : VideoDromm. Très similaire au karmaMapper, on a décidé de rassembler nos forces et de partager une partie du code pour nos logiciels, probablement une interface de contrôle web à distance lié à un système de programmation nodale. La suite dans le prochain journal de développement !
Si toi aussi t'es intéressé par le projet, n'hésites pas à me contacter !

La suite

Le karmaMapper peut déjà être utilisé mais de manière assez statique. Effectivement, il n'y a pas encore de véritable interface de contrôle permettant d'enchainer facilement les modes de fonctionnement. Cet hiver, je vais concentrer mes efforts sur une interface de contrôle web, en espérant vous le montrer en action à une de nos soirées au printemps prochain !

Previous Post